Vêtements de travail : Conseils et obligations d’ entretien

Publié le 21 April 2016

Les conseils d’ entretien des vêtements professionnels différent selon le type de tenues portées.

Les tenues professionnelles / vêtements de travail se répartissent entre plusieurs catégories bien différentes :

  • Les tenues de travail standard qui sont entretenues par lavage, ménager ou industriel. Elles n’ont pas de contraintes particulières sauf si l’activité exercée par le porteur est très salissante.
  • Les vêtements de travail EPI

Les vêtements de travail EPI répondent, dans leur fabrication, à des normes européennes précises et durant toute leur durée de vie, elles devront conserver ces propriétés de protection du salarié. Les fabricants de vêtements EPI, doivent élaborer une notice d’emploi pour chaque vêtement créé, au moins aussi importante que les normes de conception. En effet, une mauvaise utilisation dans un contexte inadéquat peut conduire à détruire la protection si rigoureusement mise en œuvre. Il en va de même pour l’entretien des vêtements.

 

Les conditions de mise à disposition par l’employeur des EPI sont prévues par le Code du travail :

Fourniture gratuite les Equipements de Protection Individuelle ne sont pas considérés comme des avantages en nature et mise à disposition des moyens permettant d’assurer l’état hygiénique des EPI (entretien).

Article R.4321-4 du code du travail

« L’employeur met à la disposition des travailleurs, en tant que de besoin, les équipements de protection individuelle appropriés et, lorsque le caractère particulièrement insalubre ou salissant des travaux l’exige, les vêtements de travail appropriés. Il veille à leur utilisation effective.»

Article R.4323-95 du code du travail

«Les équipements de protection individuelle et les vêtements de travail mentionnés à l’article R. 4321-4 sont fournis gratuitement par l’employeur qui assure leur bon fonctionnement et leur maintien dans un état hygiénique satisfaisant par les entretiens, réparations et remplacements nécessaires. Ces dispositions ne font pas obstacle aux conditions de fournitures des équipements de protection individuelle prévues par l’article L. 1251-23, pour les salariés temporaires.»

Article L.4122-2 du Code du Travail

Les mesures prises en matière de santé et de sécurité au travail ne doivent entraîner aucune charge financière pour les travailleurs.

Article R.4322-1 et 2 du Code du Travail

En matière d’EPI, l’employeur a l’obligation de veiller à leur maintien en état de conformité et de remplacer tous les EPI détériorés. Les Équipements de Protection Individuelle (EPI) font également l’objet d’une obligation renforcée de traçabilité des nettoyages. En cas de contrôle, l’employeur doit fournir un registre tenu à jour faisant état du nombre de nettoyages effectué sur chaque vêtement

Conseil d’entretien des EPI

Avant tout essai destiné à tester et valider les propriétés de protection d’un EPI, les vêtements  doivent faire l’objet d’un minimum de 5 cycles complets : lavages et séchages.

Il existe 2 méthodes d’entretien effectuées avant les essais des vêtements de travail :

  • Norme EN ISO 6330 – Méthode de lavage et de séchage domestique
  • Norme EN ISO 15797 – Méthode de blanchissage et de finition industriels

Pour des raisons de traçabilité, techniques, d’hygiène et de sécurité, un vêtement de protection doit toujours être entretenu par un professionnel. 

Pourquoi ne pas entretenir un vêtement de protection à la maison ?

  • Car si le vêtement est souillé par des produits dangereux, lors du lavage ces contaminants peuvent migrer sur les autres vêtements.
  • Car si le vêtement est lavé avec des vêtements « classiques », des fibres peuvent recouvrir la surface du vêtement de protection et donc réduire ses propriétés ignifuges.
  • Car certaines lessives contiennent des composants pouvant endommager ou annuler les traitements ignifuges, par exemple : savons, agent de blanchiment type chlore, azurants optiques, amidon, adoucissants…
  • Car le recyclage des eaux de lavages souillées ne peut être garantit que dans le cadre d’entretiens par des professionnels.
  • Car il convient de maitriser :

*  les différents cycles : pré lavage, lavage, rinçage, séchage

*  les quantités d’eau et de détergeant, la dureté et le PH de l’eau, la température et la durée des différents cycles, etc…

 

Un professionnel doit pouvoir vous garantir :

  • Un circuit et une méthode d’entretien dédiés et adaptés aux vêtements de protection.
  • Une traçabilité et un archivage de tous les cycles d’entretien pour gérer le remplacement du vêtement lorsqu’il a atteint le nombre maximal d’entretiens.