Protection retardateur de flammes : bien choisir son tissu

Publié le 25 February 2016

PROTECTION RETARDATEUR DE FLAMMES: POURQUOI FAUT IL BANNIR LES TISSUS ORDINAIRES ?

Lors d’exposition aux risques de flammes, les tissus conventionnels peuvent s’enflammer et continuer de brûler sur le corps, augmentant la gravité et l’étendue des brûlures.

QUELS SONT LES DIFFERENTS TYPES DE TISSUS ?

Il existe différents types de tissus retardateurs de flammes :

Les tissus intrinsèquement résistants aux flammes

Ce sont essentiellement les fibres aramides (exemple : Nomex®, Kevlar® by DuPont™ ).

Ces tissus sont produits avec des fibres dont les propriétés intrinsèques les rendent naturellement résistants aux flammes, sans aucun traitement chimique.

Avantages :

  • La résistance aux flammes n’est pas altérée par les nettoyages.
  • Les fibres sont généralement dotées d’une grande résistance à l’abrasion.
  • Durée de vie > 150 lavages

Innnovation_prix_DuPont_2015

Les tissus ignifugés

Un composé chimique a été intégré à la fibre pendant sa fabrication, ou appliqué en final sur la fibre ou le tissu, afin de réduire son inflammabilité. Les traitements ignifuges chimiques sont “activés” par une chaleur intense, produisant des cendres et des gaz qui inhibent la combustion.

Avantages :

  • Coûts économiques.
  • Bonne performance pour travaux de soudure

vetements de protection et casque

 

Les mélanges modacryliques

Le modacrylique est une fibre textile synthétique, dérivée de l’acrylique, qui contient du PVC. Mélangée à d’autres fibres (coton, polyester, fibre antistatique, etc. ), le modacrylique, difficilement inflammable, permet d’obtenir des tissus retardateurs de flammes, souples, qui peuvent fondre mais ne brûlent pas.

Avantages :

  • Souplesse et respirabilité
  • Bonne durée de vie.

 

Consultez nos équipes commerciales et nos responsables EPI pour plus d’information. Consultez notre catalogue safety en ligne